L'étude sur la co-construction

Voir l'étude

Lundi 11 mars à 10h un temps d'autoformation dans les locaux du CAC sur l'étude « Co-construire les politiques publiques : éléments de définition, discours et pratiques », réalisée collectivement autour de L. Fraisse et dont la restitution officielle a été faite en novembre dernier (Voir ICI).

ICI le PAD pour les prises de notes collectives


Sujet de l'étude : Depuis quelques années, décideurs politiques, élus locaux, responsables associatifs et de l’ESS, revendiquent et expérimentent la co-construction des politiques publiques dans les territoires. Cet intérêt a trouvé une traduction dans plusieurs textes législatifs depuis le milieu des années 2010.
  • Des discours aux pratiques, qu’en est-il vraiment ?
  • Au-delà de l’affirmation de vouloir mieux associer les citoyens et corps intermédiaires à la décision publique, quels acteurs et organisations participent effectivement et à quelles conditions à l’élaboration et au suivi des politiques qui les concernent ?
Quant aux finalités de la co-construction, elles oscillent entre l’amélioration de la légitimité de tel plan d’actions ou l’efficacité de tel dispositif à une volonté de démocratisation et de transformation des relations entre gouvernés et gouvernants.

Coordonnée par le Collège d’études mondiales, cette recherche a été conduite en partenariat avec le Mouvement associatif, le Collectif des Associations Citoyennes, le Réseau National des Maisons des Associations, le Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire et l’Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles et avec le soutien de l’Institut de la Caisse des Dépôts pour la Recherche.