La page reprenant les échanges

du 16/12/2019 entre J Baptiste et Maximilienne

QU'EST CE QUE L'INTERORGA
« L’interorga » est une structure complètement informelle qui rassemble des organisations se retrouvent dans l’opposition au SNU et tentent de structurer cette opposition.

Membres de l’inter : MRJC, joc *, jeune génération, unef *, unel, scouts et guides de France, éclaireurs de France et le Collectif camp colos (rassemble orga qui se sont mobilisés contre la loi travel)
NB : les structures soulignées sont celles faisant aussi partie de la commission jeunesse du CNAJEP


QUELS SONT LES OBJECTIFS DE L'INTERORGA ?
Aujourd’hui 3 objectifs principaux pour cette interorga (et qui motivent donc la discussion avec le CAC)
1. - Faire connaître qu’il existe une opposition au SNU (la médiatiser, la mettre sur la place publique, la mettre en lumière car le gouvernement dit « tout le monde est pour... ») Montrer que cette opposition est plurielle (il y a des réseaux différents qui structurent cette opposition)
2. - Informer les lycéens et les lycéens (un lien à construire ici avec la FCPE)
3. - Idéalement informer les assos locales qui vont être prochainement contactées par la préfecture (ne serait-ce que pour leur expliquer que ce n’est pas obligatoire etc)


QUE POURRAIT FAIRE L'INTERORGA (LE PROCHAIN PAS POUR AVANCER...)

Une piste de travail identifiée (à travailler encore quant à sa pertinence et sa faisabilité)
Proposer une unité de temps et de lieu pour, sous la forme d’une conférence de presse, donner à voir cette opposition au SNU et la (ou les) manière(s) dont elle s’exprime

Type format d’une heure ou deux avec 5 ou 6 prises de paroles bien travaillées et surtout complémentaires (militant-bénévole associatif, fédération, universitaire voire élu, etc)
Quelques conditions de réussites de l’opération
- s’assurer via nos contacts personnalisés de la présence de suffisamment de journalistes (grand minimum une demie-douzaine) pour assurer une couverture presse : Bastamag, Médiapart, l’Huma, Reporterre, Transrural, Médiacité, etc
- inviter des journalistes mais aussi des acteurs associatifs (fédé des centres sociaux, UFISC, ffmjc, FCPE, CRID etc)
- préparer dossier de presse évidemment
- filmer pour « capitaliser » et pouvoir utiliser ensuite les interventions et prises de paroles
- idéalement création d’un petit site internet support rassemblant les ressources (textes, vidéos etc)
- Au plus tard, tenir cette conférence de presse qques jours après la communication du gouvernement au moment du lancement de la phase de recrutement courant janvier

Last but not least : ce temps servirait à donner rdv pour un deuxième temps où nous inviterions les acteurs associatifs à construire le plaidoyer pluriel d’opposition, notamment en continuant à se nourrir d’apports extérieurs permettant d’enrichir les points de vue.