Point d'étape constitué par le compte-rendu de la réunion de novembre 2018


LISTES DES OBJECTIFS POSSIBLES DU GROUPE DE TRAVAIL


  • Le sujet est si vaste qu’il est difficile de savoir « par quel bout le prendre ». L’idée est de privilégier les analyses où le CAC ne fait pas doublon et propose un angle de réflexion particulier, spécifique et donc avec une « plus-value »
  • Veiller à diffuser en interne au sein du « réseau CAC » les travaux (ce qui permet aussi de se préoccuper de la manière dont ils peuvent être reliés aux avancés des 4 autres groupes de travail)
  • Poser un calendrier de travail (comprenant aussi des temps de rencontre physique, en présentiel) et le partager pour permettre l’implication de personnes intéressées.
  • Graduer les objectifs et identifier « les premiers pas »
  • Organiser la manière dont le groupe partage les ressources et assure une veille informationnelle et un suivi de l’actualité
  • Voir si accord sur le diagnostic de départ : vérifier et expliciter ce qu’on entend par « transition »

PREMIÈRE ÉTAPE

Le dernier objectif listé paraît prioritaire, avant d’engager une démarche visant à créer un groupe de travail plus large, il semble important d’expliciter quel est le « cadre de référence » du groupe de travail « Transitions »
Il est donc décidé d’écrire ce cadre de référence en se répartissant le travail (cela permettra d’une part « d’y voir clair nous-même »), d’autre part de commencer à sensibiliser)

Chapitre 1 (DM) L’état de la situation

1.1 Quatre degrés de plus en 2100
1.2 Effondrement(s)

Chapitre 2 (NP) Vers où veut-on aller ?

Chapitre 3 (JCB) Les obstacles

3.1 Culturels (religion), idéologique et politique
3.2 Mesures des gouvernements
3.3 Actes des multinationales

Chapitre 4 (MF et JF) Y aller… comment et avec qui ?

FIN DE LA RÉUNION : « PERFECTION GAME »

Petit retour sur la manière dont s’est déroulé la réunion (comment on ferait pour faire mieux la prochaine fois?)

Verbatim
« - Oui faut se discipliner
- Le rôle de celui qui répartit la parole est important (mais il ne faut pas qu’il utilise ce rôle pour confisquer à son profit la parole)
- Peut-être instituer un temps maximum de paroles pour ne pas partir dans des développements trop longs et que la parole circule mieux, qu’il soit plus facile à chacun de s’exprimer
- On peut se rappeler cela, ces quelques règles en début de réunion"