Séminaire du CAC sur les perspectives associatives




PROJET SÉMINAIRE CAC à VILLARCEAUX

idées pour un séminaire ou une convention des associations citoyennes - Maj 6 Juillet 2020

LES OBJECTIFS

• Que nous parvenions ensemble à écrire, décrire, caractériser les scénarios d’évolution du monde associatif (au moins les deux scénarios extrêmes, celui du pire et celui du meilleur).
• Que nous réfléchissions ensemble au travail possible au sein du CAC pour faire advenir le meilleur et éviter le pire.

Autrement dit,
1. Rassembler sur 2 jours des organisations et des personnes pouvant faire le CAC demain.
2. Partager nos connaissances de la petite et la grande histoire (associative) qui nous ont amené là.
3. Favoriser leur connaissance mutuelle
  • Sur la base d’un travail invitant à un certain nombre de constats partagés sur le devenir du monde associatif
  • Sur la nécessité de partager un espace de travail commun [le CAC comme organisation reliée au sein d’un « archipel » identifié]
  • Pour construire ensemble un projet structuré capable de peser autant que faire se peut sur le cours des choses
  • Pour nous accorder sur une organisation et un fonctionnement convenant au groupe réuni
4. Faire un travail prospectif qui nous amène à exposer et partager nos visions de la situation présente.
… et, en même temps, probablement,

5. Ébaucher un projet commun et rassurer sur sa faisabilité en explicitant et éclairant des manières de travailler ensemble qui donnent envie.


Bref, l’objectif principal de ce séminaire serait d’écrire les scénarios d’évolution du monde associatif et de préciser et caractériser celui que nous voulons voir advenir afin de sortir de ces 2 jours avec des éclaircissements partagés sur la manière dont nous pouvons y contribuer.

PREMIÈRE LISTE DES CONDITIONS DE RÉUSSITE

• Situer le séminaire comme un temps fort d’un processus qui en compte plusieurs (autrement dit, bien relier le travail en amont et en aval du séminaire pour le rendre efficace. Voir focus 1 ci-dessous)
• Se donner les moyens de capitaliser, exploiter l’ensemble des échanges sur 2 jours
• Avoir les participants correspondant à nos objectifs. À la différence des universités d’été ou des « plénières du CAC » où l’on communique sur un programme et vient qui veut et qui peut, là on « coopte » les participant.e.s en prenant le soin d’avoir les structures qui représentent des secteurs d’activités ou des thématiques importantes pour le Collectif.
• Ne pas trop se « charger la barque » à la rentrée pour se donner les moyens de réussir ces 2 jours (cf. expérience de nos universités d’été)
• Qualité de l’animation sur les différents moments du séminaire, aménagement de l’espace, etc.


Focus n°1 Condition de réussite : inscrire des 2 jours dans un processus avant et après

bien situer ce séminaire/convention de 2 jours comme une séquence très importante mais une séquence seulement d’un processus qui comprend un avant et un après.

L’amont :
• L’AG décalée en septembre et particulière du fait des 10 ans du CAC
• La relance des groupes de travail thématique à la rentrée
L’aval :
• La rencontre acteurs-chercheurs le 21 novembre
• Proposer un séminaire « 2 jours + 1 » c’est-à-dire (co-) construire avec les participants une troisième journée à Paris (dans un lieu plus accessible) où la présentation des actes (idéalement 2 mois plus tard) soit l’occasion de se travailler ensemble sur les besoins et les manques repérés à l'issue du séminaire (« battre le fer tant qu’il est chaud !! »)
• Un programme de travail viable pour construire les actes dès le lendemain du séminaire en se réservant-sanctuarisant des temps spécifiques (voir aussi à ce propos la condition de réussite « ne pas trop charger la barque à la rentrée pour l’équipe)

Situer le séminaire dans un processus, c’est aussi prévoir d’utiliser au mieux et pleinement sa phase de préparation, notamment en « passant commande » d’interventions calibrées (nous serons minutés, 2 jours passent extrêmement vite) et qui auront vocation à devenir des textes diffusables.

Focus n°2 Capitaliser

Rassembler autant d’associations citoyennes, d’expériences, de compétences, de savoirs militants, de personnes qui ont beaucoup de choses à dire sur 2 jours, n’est pas si simple et reste un défi … Donc prévoir de filmer, d’enregistrer audio, de podcaster, d’en faire des comptes rendus exploitables etc. ET SE DONNER LES MOYENS POUR ÇA : moyens matériels, financiers, humains. Prendre très au sérieux cette tâche consistant à rassembler les moyens nécessaires, y compris son coût financier.

CONDITIONS PRATIQUES

Dates possibles : le 9 et 10 novembre 2020,
Lieu : la bergerie de Villarceaux http://www.bergerie-villarceaux.org/


VILLARCEAUX - PLANNING POSSIBLE

Déroulé possible nous donnant une idée des contenus (déroulé-martyr pour permettre l’émergence des idées plus facilement qu’en partant d’une page blanche...)

1ère journée - comprendre

10H/13H Intro : présentation du séminaire, des participants et du déroulé [20 mn]
  • 1ère séquence sur l’évolution du monde associatif : l’inévitable virage lucratif ?… Comprendre le processus [2h30]
Atelier productif - Partir d’un travail individuel et collectif pour poser cette question en ces termes qui permettent de travailler assez directement sur ce qu’est la nature, l’essence d’une association citoyenne en se demandant finalement, comment les évolutions récentes la dénaturent ?

  • Deuxième temps de la matinée, un échange à partir d’une mise en perspective via un premier débat (intervenants possibles pressentis : Patricia Coler (CAC- MES), Gilles Rouby (CAC), J-Louis Laville, Stéphane Guérard (l’Humanité) et Mathieu Calame (FPH))


REPAS

14H30/16H30 2ème séquence sur l’évolution du monde associatif : sur l’inévitable virage lucratif ?... Comprendre MIEUX le processus [2h00]
Atelier productif - Approches sectorielles de la question et mise en commun des analyses d’invariants et spécificités des approches sectorielles.


PAUSE

17H30/19H 3ème séquence, une visite guidée pour décrire le scénario du pire [1h30]
4 étapes à parcourir librement et à compléter librement :
• les outils oubliés, les outils à partager, les outils à construire (nos communs)
• les ressources mobilisables pour une collaboration acteurs – chercheurs (nos ressources) >> à construire avant, n’existe pas encore
Compléter
• la cartographie à développer pour appréhender le scénario du pire (notre analyse) >> à produire collectivement
• l'agenda commun de nos temps forts (nos alliances) >> à annoncer et en permettre accès durant les 2j = production collective


REPAS

20H30 GRAND DÉBAT [2h00 ?]
En quoi l’histoire des associations peut-elle être utile pour éclairer le présent et nous aider à construire l’avenir ?
Débat construit en deux parties comme un échange acteurs-chercheurs pour lequel nous pourrions solliciter notamment JL Laville, M Riot-Sarcey, S. Cottin-Marx, MH Bacqué J. Talpin mais aussi P. Chenu, C.Rehbi, S. Thomas, E. Bonnet-Oulaldj, JM. Fardeau, M. Bobel, , T. Lecolley, A. Lapprand ...

2ème journée - construire


9H Remise en route et retour sur la journée d’hier (pépite, etc.) [20 mn]

9H30/11H30 Ateliers en petits groupes (non déterminés) [2h00]
>> A creuser… pourrait privilégier les 5 axes du CAC (là sectoriel et donc déjà travaillé jour1), en mode « world café »


PAUSE apéritive

En visite guidée libre : à la rencontre du scénario du meilleur
Les droits culturels, La coalition de défense libertés associatives, le Transiscope, les enjeux des logiciels libres… des micros ateliers de repérage rapide.


REPAS


14H/15H30 Coopérer, collaborer … retour partagé sur les outils/démarches du CAC et sur les outils/démarches des organisations [1h30]
ON ECRIT...ON PROPOSE… ON PRÉCISE
• nos communs, nos ressources, nos chantiers de travail, nos besoins nouveaux, nos alliances Quels colloques, séminaires, espaces de travail, Université des Savoirs Associatifs, Université d'été... TOUT CELA dans un agenda partagé.

  • 15h45 Clôture : parole d'acteurs pour construction du futur (animation de la séquence par Audrey Auriault et Romain Lalande?) [1h30 ??]
• Quel bilan à chaud de ces 2 journées ? Retour sur la construction de ces 2 jours (premier jour plutôt exploration du scénario du pire, deuxième jour plongée dans le scénario du meilleur, résultat de la confrontation)
• Aller plus loin ensemble : freins et facilitateurs ?
• Quelle troisième journée pour ce séminaire « 2+1 »
• Échange sur la construction des autres temps forts ?
• Réussir la journée acteurs-chercheur du 21 novembre, la mobilisation continue



> Les notes de jbj sur les premiers échanges avec les organisations : https://semestriel.framapad.org/p/c5atkxqwc0-9hq8?lang=fr