LIRE ICI le CR de la réunion du 19/02/2020

COMPTE-RENDU - Groupe de travail « réponses à la marchandisation (et à la financiarisation) de l’action associative »


1/ Point d'étape sur la construction de 5 outils utiles pour comprendre et lutter contre la marchandisation de l'action associative

- Le 1er panorama récapitulatif des contrats à impact social en France - Voir ici : Miniobservatoire_CIS_en_Fce_maj_17_fev20.xls (35.5kB) Nous nous félicitons d’avoir ce tableau récapitulatif qui « ne paye peut-être pas de mine » mais qui est complet, ce qui a demandé un travail certain pour réussir à récupérer toutes ces informations.
Attention, néanmoins, ces infos n’ont pas toutes le même statut : certaines sont de sources sûres, d’autres demandent à être vérifiées.
Nous pouvons tenter de recouper une dernière fois avec les infos qu’ont certains spécialistes (Marianne, Stéphane Guérard, etc.) pour aboutir à une dernière version plus « stabilisée ».

- La cartographie des promoteurs des CIS/SIB (et plus généralement des "investissements à impact social") - voir ici un aperçu de la carte mentale
Présentation du travail de mise en forme d’Isabelle dans le prolongement de notre atelier « cartographie » du camps adversaire.

- L'actualisation de notre document pédagogique "20 questions - 20 réponses sur les CIS/SIB "
D’ici la prochaine réunion en avril 2020, nous actualisons modestement le document avec les 4 questions suivantes :
- Quel est la différence entre un contrat à impact social et un investissement à impact social ? (voir avec Marianne pour rédiger une réponse)
- Où en est-on, quel est l’état des lieux des contrats signés en France ? À l’étranger ? (réponse déjà prête)
- Qui sont les promoteurs des investissements à impact social, comment sont-ils structurés ? (réponse déjà prête, cf. la « cartographie du camp adversaire »)
- Quel est le crédit scientifique que l’on peut accorder aux résultats de ces expérimentations ? (voir avec Eric pour rédiger la réponse)

- La mise au point d'une journée de formation (titre provisoire "contrats et investissements à impact social - nouveaux dispositifs de financement et évolution de l'action associative et sociale)" voir le déroulé-martyr ici
Le déroulé de la formation proposée semble intéressant, à la réserve prêt qu’il ne correspondrait pas à un public type « syndicalistes-militants ». Pour ce type de public, en effet, il s’agirait de réserver l’après-midi entier à une réflexions sur les modalités d’action pour résister aux CIS (et réduire à une matinée de la temps de formation/information sur les CIS.
Idéalement l’étape suivante consisterait à tester cette formation. Nous réfléchissons à une manière de l’expérimenter.

- La centralisation de tous les outils utiles dans un "kit d'auto-défense pour contrer les investissements à impact social"

Si nous parvenons à mettre sur pied cet observatoire nous aurons tous les éléments de construction du kit disponible.
Eric souligne néanmoins qu’il pourrait manquer des éléments type « fiches » ou « manuel pour réagir » et tente d’en rédiger le contenu

2/ Point sur l'utilisation que nous allons pouvoir faire de ces 5 outils

Utiliser ces outils pour construire un "observatoire de l'introduction des contrats à impact social en France" d'accord mais comment, avec qui, dans quels délais ?

Pour l’heure, nous n’avons pas les moyens de nos ambitions. Nous devons discuter avec d’autres organisations qui peuvent partager les mêmes objectifs sur les investissements à impact social pour allier nos forces et, pourquoi pas, créer un commun numérique : une plateforme qui nous permette à plusieurs de bâtir cet observatoire.
Rien n’empêche bien sûr le CAC d’être force de proposition, par exemple en proposant une première architecture/arborescence/rubriquage de cette plateforme
[Nous pourrions y retrouver des parties qui sont déjà prêtes sur
- l’historique des contrats et investissements à impact social
- leur état des lieux
- une sélection de ressources choisies sur le sujet
- un espace interactif – forum permettant de recueillir informations et questions]

3/ Questions et informations diverses

Temps d’échange avec Lucas Krishnapillai étudiant en Master 2 à l’EHESS qui vient de suivre un séminaire avec Eve Chiapello et qui s’interroge sur la possibilité d’une thèse sur les contrats et investissements à impact social