Espace Médiapart

https://blogs.mediapart.fr/collectif-des-associations-citoyennes/blog

le CAC a créé cet espace pour publier des articles rédigés par des membres du collectif, ou d'Associations Citoyennes adhérentes. Ils ont pour but d'engager le débat d'idées. Seuls les articles signés ou co-signés par le CAC, issus d'un travail collectif, engagent le collectif.
Le Collectif des associations citoyennes (CAC) est né en 2010 pour lutter contre la réduction des associations à leur seule dimension économique et défendre la contribution des associations à l’intérêt général et à la construction d’une société solidaire, durable et participative. Le Collectif réunit aujourd’hui plus de 7 000 responsables associatifs; plus de 1 500 associations dont 140 réseaux nationaux ou régionaux. Nous publions ici des articles rédigés par des membres du collectif, ou d'Associations Citoyennes adhérentes. Ils ont pour but d'engager le débat d'idées. Seuls les articles signés ou cosignés par le CAC, issus d'un travail collectif, engagent le collectif.


Une édition https://blogs.mediapart.fr/edition/les-associations-dans-le-monde-d-apres a été proposée par Jean-Louis Laville, à laquelle le CAC s'est associé.
Durant les dernières semaines les associations ont été présentes sur le terrain, elles ont montré qu’avec le service public elles étaient en mesure d’atténuer les effets de la crise et d’être réactives par rapport à des problèmes urgents. Mais elles ont assez de l’absence d’écoute face à leurs revendications. Il n’est plus possible, alors que les mesures de soutien à différents secteurs se multiplient, de leur concéder seulement quelques miettes sans rapport avec leur rôle réel. Alors que beaucoup font la preuve de la force inhérente à l’auto-organisation, elles ne sont en effet renvoyées qu’à la générosité, la bonté ou la philanthropie. Il est temps de sortir du XIXe siècle. Il ne s’agit pas de passer des dames patronnesses aux entreprises patronnesses. L’enjeu est ailleurs : il consiste à inventer l’action publique du futur basée sur la co-construction, sur les territoires, entre pouvoirs publics et réseaux citoyens. Plutôt que de faire appel à des experts venus de l’extérieur, ouvrons le débat avec les associations elle-même pour établir le diagnostic de la situation actuelle. Elles sont nombreuses à avoir effectué des analyses approfondies et réuni des données pertinentes, au niveau national, régional ou plus localement. Mutualisons-les. Echangeons dans une perspective constructive pour préciser les voies d’une relance qui soit aussi une contribution à la transition écologique et solidaire. Cette édition fait le pari d’ouvrir un espace public pour tous les acteurs associatifs, élus et chercheurs qui veulent participer à une telle réflexion collective..


Nous décidons de reprendre la diffusion régulière d'articles. Vous trouverez ici la proposition des articles à paraître, à raison de 2 par semaine.


1- Texte sur le lancement de l’observatoire

2- Texte de l’intervention aux Amfis

3 et 4- Deux textes tirés de nos actes, un sur la sécurité sociale de l’alimentation et l’autre sur TZCLD

5 et 6 Interventions de Joëlle Zask et de Luc Carton (UE 2022)

Puis
Vers le 24 novembre, nous pourrons publier la contribution de Jean-Baptiste au livre du MEST
Texte sur le Social business
Textes issus des actes le Lille 2022,

A compléter...